Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Chaleureux accueil dans une famille tamoule

25/11/2013 | point pedro | 1 commentaire |

Chaleureux accueil dans une famille tamoule

J'ai avalé une grande crèpe de massala légèrement épicée farcie aux potatoes, accompagnée d'une énorme bouteille d'eau, j'en avais bien besoin après cette journée de marche sur ce coin de presqu'île de Jaffna et toujours sans avoir trouver un exemplaire en location du meilleur véhicule du monde qu'est le vélo.

Durant mon délicieux repas, le jeune patron de l'hotel (restaurant au SirLanka), m'explique un peu sa vie et celle de sa famille. Sa soeur vit au Canada à Toronto et garde régulièrement le contact avec sa famille restée dans cette ville natale. Son frère arrive quelque temps après, pour me saluer également. Il est fier de travailler pour le board electricty de Jaffna car c'est un très bon job.

Je dois encore me taper les 2 kms qui sépare le centre de la ville et ma "very old" guest house proche de la lagune mais j'ai un ventre bien garni et ma marche nocturne peut commencer avec l'indispensable torche à la main pour prendre garde à une circulation composée essentiellement de cyclistes. Après avoir passé l'ancien tunnel en pierre, j'entends d'une voix puissante : "Come sir !". C'est un homme sur sa moto puissante encore vrombissante rangée sur l'autre côté de la route et qui me propose de me transporter à l'arrière du siège 2 places. J'accepte forcément et me voilà sur la route de ma guest house fonçant à ville allure. Mon chauffeur est imposant et sa grosse tête est encore très visible sous ce très petit casque qu"il porte. D'un anglais très rudimentaire et machouillant the famous feuilles de bétel, l'homme essaye de me faire comprendre qu'il veut m'inviter chez lui découvrir sa famille. J'essaye quand même de lui préciser qu'il est déjà tard (19h) et qu'il faut que je retrouve ma guest house dans ce noir complet de petites ruelles. Je crois bien que l'on s'est compris qu'à moitié lorsque l'on arrive chez cet homme, mais au moins cela m'a un peu rapproché de ma destination. La petite maison est en dur et l'un des garçons, ouvre le portail entièrement construit en tôle ondulée. Dans ce quartier le long de la lagune, le bruit du métal du portail résonne dans ce noir profond. Les plus petits enfants sont par terre le long de la gouttière en train de faire leurs devoirs avec à leur côté, asise également par terre, leur grand-mère.

La plus grande des filles agée de 16 ans sort de la maison pour rejoindre son père qui fait les présentations. Les 3 garçons de 12, 10 et 8 ans et les 2 filles dont la plus petite, qui a à peine 5 ans forment la petite tribu des enfants. Ensuite, sa femme vient à notre rencontre. Elle est en train de préparer le repas avec l'aide d'un sompteux four à pain traditionnel, d'ailleurs de la cour, je vois les flammes grandissantes. 

L'homme me propose un verre de soda et quelques biscuits au coco, achetés en express chez l'épicier du quartier par le plus agé des garçons. Me voilà confortablement installé dans un fauteuil sirotant une limonade et échangeant esentiellement avec l'aînée des filles et son père. Lui, continue de mâcher son bétel contenu dans un sachet, alors que la fille essaye de trouver les quelques mots d'anglais afin de pouvoir converser.

Les échanges sont difficles car l'anglais est utilisé en quelques mots isolés. Je trouve assez bizarre que la fille de 16 ans ait si peu de vocabulaire à son actif mais elle m'explique que l'enseignement en anglais à l"école publique ne se fait qu'à partir de l'université. Elle espère faire des études supérieures en éléctronique à l'université de Jaffna. Je l'encourage vivement à suivre des études supéieures et surtout d'améliorer son anglais Son père acquièce enfoncé dans son fauteuil et glissant de temps en temps quelques mots. Il travaille dans une boutique de bijoux en or 22 carats et son patron s'approvisonne surtout sur le marché de Singapour. Ce qui est surprenant aussi, c'est l'attention très partciulière de la part de toute la famille face à ces échanges, même si ceux ci leur sont complètement incompris. Les enfants sont d'un calme extraordinaire pour leur age et  je leur explique le parallèle avec les enfants en France. L'homme m'explique aussi que sa fille se mariera à 18 ans, ce qui la fait rapiement réagir. En fin de compte, il me dit que futur husband aura 22 ans et que la différence de 4 ans est très bonne pour un couple. Bien sûr, cela n'engage que lui car sa fille n'a pas l'air du tout d'accord. Ils m'ont également proposer de manger avec eux mais je décline cette invitation. Après ces sublimes échanges, certes un peu difficiles pour se faire comprendre, l'homme me raccompagne jusque devant ma guesthouse en ayant pris soin de me donner aussi un casque avant de monter derrière sa moto. Je remercie chaleureusement sa famille de m'avoir accueilli et surtout ce brave homme. Très belle rencontre avec cette famille tamoule.

 



Commentaires
  • par Taira 30/04/2014 Alerter

    Quel bel accueil! merci pour cet article.
    Retrouvez également mes expériences de couchsurfing içi.

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
07/11/2013 | colombo sri lanka | 0 commentaire

Partie d'échecs mais surtout "Mat" au YMCA Colombo

Ce qui est génial dans ce type de lieu d'une YMCA, c'est l'univers des activités qui peuvent avoir lieu dans cette gigantesque maison coloniale, certes un peu défraîchie, mais c'est ce qui fait le charme de cet endroit.
En effet, par exemple, un dojo y est présent (Kendo et judo), ainsi qu'une cafétéria, une chapelle où un vieux piano ...
Lire la suite

 
09/11/2013 | colombo sri lanka | 0 commentaire

De Colombo vers "le pays de...Kandy" by train

De Colombo vers (En cours de MAJ)Le train au Sri Lanka repose essentiellement sur l'héritage colonial, donc une infrastructure assez ancienne et des machines avec le même standing.



  Lire la suite

 
23/11/2013 | kilinochchi sri lanka | 0 commentaire

Mon sac a failli partir sans moi...à Jaffna !

Mon sac a failli partir sans moi...à Jaffna !En fin de compte, cette étape n'est qu'un transit, mais c'est juste pour raconter l'histoire d'un sac à dos bien installé à l'avant d'un bus indien Tata en directon de Jaffna, où le capot moteur est juste à côté du driver.J'ai besoin de grignoter un peu, mais avec la chaleur des 35 °C, je n'avais guère le courage de porter mon sac ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2016 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil